Dernièrement, Shin Zero s’est de nouveau dévoilé à la convention Paris Fan Festival et a permis au Tokusatsu d’être présent.

On retrouve Mathieu Bablet (au scénario) et Guillaume Singelin (au dessin) pour l’éditeur Label 619.

Entre Tokusatsu et culture Super Sentai, fracture générationnelle et désillusion post-moderne, le récit suit le moment crucial du passage à l’âge adulte pour un groupe d’amis où être membre d’un Super Sentai n’est qu’un petit boulot parmi d’autres.

Shin Zero se déploiera sous la forme d’une série de trois tomes au format grand manga, à la croisée des influences japonaise et européennes.

0 1 minute 1 mois 268

Laisser un commentaire