GARO – Vanishing Line : Épisode 3 – Gina

Hello à tous, prêts pour une nouvelle virée ?

Ne vous perdez pas en route, c’est parti.

Épisode :

Un intrus essaye de pénétrer une tour d’affaire lourdement protégée. Celui-ci qui est une intruse essaye de pénétrer dans une chambre forte mais malgré son agilité et ses atouts se fait repérer par la sécurité. Ayant réussi à s’échapper, elle se voit contrainte de demander de l’aide.

Une nuit agitée semble attendre Sword, prêt à céder aux avances d’une P… Mais il se fait renverser par notre intruse qui se nomme Gina et qu’il semble bien connaître. Soupçonnant quelque chose d’occulte chez le chef de gang Damian Steward, Gina cherche à savoir ce qu’il cache. Sword refuse car elle n’est pas sûre qu’un Horror est impliqué, mais son avis change à la prononciation d’un mot : Eldorado.

En dehors de la ville, tous les chefs de gang se réunissent pour se débarrasser de Damian, mais se font prendre de vitesse par l’intéressé. Il ne garde en vie qu’une personne pour montrer son pouvoir. Seul dans une salle et face à un vieil ordinateur, la mort l’attend. Damian tire son pouvoir d’un Horror informatique. En échanges d’informations, il lui demande des humains à manger.

Il est l’heure de passer à l’action, Sword devra s’infiltrer au dernier étage pendant que Gina fera diversion.
Gina se présente donc comme une playmate comme une autre au bord de la piscine et n’hésite pas à donner de sa personne pour obtenir ce qu’elle veut.

Sword réussit à pénétrer au dernier étage et se retrouve face à l’Horror qui l’attaque à coups de câbles et de smiley. Pendant ce temps, Gina essaye de protéger les gens présents grâce à un sort. OH, alors c’est donc une prêtresse Makai ? Sword ayant revêtu son armure élimine l’Horror très facilement et espère profiter de la vue de sa partenaire de nouveau très vite.

Mais il n’aura le droit qu’à la note de Gina très salée. Ce n’est pas de bol pour lui, mais nous on taille la route.

 

Avis :

Nouveau personnage : Gina, heureusement qu’à un moment elle sort une balle pour tirer un sort. Parce que bon sinon, je me serais demandé ce qu’elle foutait là, donc voilà c’est une prêtresse Makai… Enfin, normalement. De toute façon, avec sa bagnole squelettiquement tunée, il valait mieux. Le personnage me dérange par contre, partons du fait que oui c’est une prêtresse Makai… PUTAIN, mais c’est quoi cette attitude de salope ? Ok, les prêtresses ont toujours ou presque usé de leurs charmes mais elles dépassaient jamais certaines limites. Non là, c’est vas-y mets ta langue dans ma bouche, c’est pour le taff… T’as lu ça sur ta fiche de poste ou t’as confondu l’adresse avec la maison close d’à côté, lors de l’entretien ?

Je parlais lors du premier épisode de mon impression Square-Enix. Boum c’est de retour en voyant l’épée télescopique/rétractable de Sword. Non sérieux, j’ai vraiment l’impression de voir une version de poche de la Buster Sword d’Advent Children.

L’épisode est fluide comme ses grands frères, rien à dire sur l’animation. Mais encore une fois pas transcendant, espérons juste, que maintenant que les 4 personnages principaux ont été introduits, qu’on ait plus de matière, que le rythme s’accélère et que l’histoire commence enfin.

Sinon, je suis désolé, mais en tant que grand fan de GARO, je dois dire que ce que j’ai vu pour le moment ne me plaît absolument pas. J’ai vraiment l’impression de voir un GARO américanisé et ça ne fonctionne pas. C’est brut, facile, peu recherché, peut-être trop technologique et surtout ennuyant, on perd beaucoup du côté mature. Après, le bon côté, c’est qu’on voit bien que Amemiya maîtrise tellement bien son univers qu’il peut en faire ce qu’il veut. Et surtout qu’il n’a besoin de personne, et surtout pas d’escrocs pour adapter Garo.

Prochain épisode :

À la recherche d’un frère.

N’oubliez pas de retrouver chaque nouvel épisode, tous les vendredis soir à 20h sur Wakanim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *