C’était l’une des annonces surprises et inattendues du Festival International de la BD d’Angoulême qui s’est déroulé le week-end dernier.

Après le manga Ripper de Jeronimo Cejudo chez Ankama et le manga Gaia Senshi de Michael Betinelli chez Redeye Editions, un nouveau projet Francophone axé Tokusatsu verra le jour l’an prochain. Cette fois-ci, ce sera chez le studio de création français Label 619. Nouveau projet de Mathieu Bablet (au scénario) et Guillaume Singelin (au dessin), il aura pour titre « SHIN ZERO« .

Entre Tokusatsu et culture Super Sentai, fracture générationnelle et désillusion post moderne, le récit suit le moment crucial du passage à l’âge adulte pour un groupe d’amis où être membre d’un Super Sentai n’est qu’un petit boulot parmi d’autres. Shin Zero se déploiera sous la forme d’une série de trois tomes au format grand manga, à la croisée des influences japonaise et européennes.

0 2 minutes 4 semaines 346

Laisser un commentaire