Mighty Morphin Power Rangers vs les Tortues Ninja: Interview Simone Di Meo

Le mois dernier, l’auteur professionnel de comics Simone Di Meo était en dédicace à Album Comics pour la sortie en avant première française du crossover entre les Mighty Morphin Power Rangers et les Tortues Ninja édité par HiComics.

En tant que membre de la WIP Agency, j’ai pu interviewer Simone Di Meo pour Heroshock. Je tiens à remercier les personnes ayant rendu cela possible : Julien Drouet et Gauthier d’Album Comics, Sullivan Rouaud (Directeur Editorial de HiComics) et Jean-Serge de la WIP Agency.

JD: Bonjour, Simone. JD pour le site francophone Heroshock.

Simone Di Meo: Bonjour, JD !

JD: Heroshock est le site référencé numéro un en actualité Tokusatsu. On y parle d’Ultraman, Kamen Rider, Super Sentai, Metal Heroes entre autres.

Simone Di Meo: Très bien !

JD: Avant de découvrir la franchise Power Rangers, Heroshock et les fans aimeraient savoir si tu regardais avant des séries Super Sentai quand tu étais plus jeune.

Simone Di Meo: Oui, tout à fait.

JD: Pourrait-on connaître le nom d’une série Super Sentai que tu as aimé ? Voire plusieurs, s’il y’en avait d’autres ? Si jamais tu t’en souviens ?

Simone Di Meo: Je ne me rappelle pas de tous les noms… Mais, oui, je regardais beaucoup de séries Super Sentai et j’ai aussi regardé beaucoup de saisons Power Rangers.

JD: Voyons voir… Chodenshi Bioman était peut-être l’une de ces séries Super Sentai ?

Simone Di Meo: Oui. Bioman était l’une de ces séries. J’adore aussi l’animation japonaise. Je lis également beaucoup de mangas. Je regarde chaque jour des séries d’animation japonaises. J’adore la perspective de pouvoir changer le marché Américain avec des influences graphiques nippones.

JD: Intéressant !

Simone Di Meo: J’ai eu le feu vert aux États-Unis. On m’a demandé si je pouvais le faire. Je pense que la franchise Power Rangers est la meilleure façon de le faire.

JD: Ce crossover était vraiment une agréable surprise. Surtout en tant que fan de Tokusatsu. Je regarde toujours les Super Sentai, les Kamen Rider…

Simone Di Meo: Toujours fan des Super Sentai ? Wow ! C’est trop bien !

JD: Ce crossover était plein de surprises. Vraiment.

Simone Di Meo: Ce sont les épisodes en V.O que tu as ? (À ce moment là, il remarque les comics en V.O. sur la table juste devant moi.)

JD: Oui, je les ai tous. C’était vraiment génial.

Simone Di Meo: Merci. Merci beaucoup !

JD: L’une des plus grandes surprises de ce crossover était sans aucun doute Oroku Saki devenant le Shredder Ranger vert.

Simone Di Meo (Rires) : Ouais. Il a demandé beaucoup de travail !

JD: En lisant, je me disais « C’est une blague ? Shredder a accès au Réseau de Transmutation ? »

Simone Di Meo (Rires) : Créer ce personnage a demandé beaucoup de travail ! L’un des soucis sur ce projet est qu’il appartient à deux groupes: Nickelodeon et Hasbro. Ça a demandé un travail fou. Il fallait faire vérifier chaque personnage, chaque page. Vraiment tout. Hasbro et Nickelodeon sont très exigeant. Mais j’ai vraiment pris plaisir dessus. Créer un personnage iconique, c’est quelque chose d’incroyable.

JD: Comment s’est déroulé la phase de travail avec l’auteure professionnelle et scénariste Marguerite Bennett sur l’arc Beyond the Grid ? Elle envoyait juste le script ?

Simone Di Meo: Oui. Power Rangers est mon premier gros run sur le marché Américain. C’était dur. Les délais sont serrés. J’aime beaucoup les scripts de Marguerite. Elle m’a dit que j’avais carte blanche pour créer un univers. J’ai créé un nouveau Power Ranger: Ellarien, la Solar Ranger. Maintenant, je joue avec elle dans un jeu vidéo.

JD: Power Rangers Legacy Wars !

Simone Di Meo (Rires) : Oui, c’est vraiment incroyable pour moi ! Je joue avec la Ranger que j’ai imaginé ! Travailler sur les comics Power Rangers m’a permis de m’améliorer graphiquement et ça m’a aidé pour ma carrière professionnelle. C’est beaucoup de travail.

JD: Toujours sur la franchise comics de Boom Studios et l’arc Beyond the Grid, j’aimerais avoir plus de détails sur Ellarien, la Solar Ranger qui a été appréciée rapidement par les fans. Quelles ont été les influences principales dans sa conception ? La première fois que je l’ai vue, j’ai pensé qu’elle était un héraut de Lord Drakkon.

Simone Di Meo: J’aime vraiment tout ce qui a trait aux Super Sentai. J’ai étudié ça en détail. À mes yeux, c’est le meilleur moyen pour créer un nouveau Ranger. Mon éditeur et Marguerite m’ont beaucoup aidé. Il m’a fallu sept tentatives avant de créer la Solar Ranger.

JD: Sept tentatives ? Vraiment ?

Simone Di Meo (Rires) : Ouais ! J’ai sept tenues différentes pour la Solar Ranger ! Boom! Studios m’a tué mais, ouais ! Sept costumes !

JD: Pourra-t’on les voir à l’occasion ?

Simone Di Meo: Oui, pourquoi pas ? Hasbro est une grosse compagnie. Ils produisent beaucoup de produits dérivés sur cette franchise. Notamment les jouets. J’ai vraiment aimé travailler avec Hasbro. Je suis vraiment fier de la Solar Ranger.

JD: Deux nouvelles séries comics Power Rangers vont commencer aux États-Unis. Mighty Morphin et Power Rangers consacrée aux Omega Rangers. As-tu été sollicité dessus ?

Simone Di Meo: Non, pour le moment, je ne travaille plus sur la franchise Power Rangers. Je travaille sur une autre série « We only find them when they are dead ». Mais, deux de mes meilleurs amis sont sur la franchise: Danièle Di Nicuolo et Dan Mora.

JD: Le trio magique !

Simone Di Meo: Ha, ha !

JD: J’aimerai savoir quelque chose toujours en rapport avec la franchise comics Power Rangers. Suite à l’arc Shattered Grid (le Réseau Fracturé), les actions de Lord Drakkon et leurs conséquences, on sait désormais que chaque équipe de Rangers fait partie d’un même multiverse. Peut-on dire que le crossover entre les Mighty Morphin Power Rangers et les Tortues Ninja fait partie de l’univers principal ? Ou alors c’est un « Elseworld » dans le multiverse ?

Simone Di Meo: Je pense que c’est un univers totalement différent au sein du multiverse. Après, je ne sais pas vraiment. Mais, je pense que c’est le cas.

JD: Je me posais la question car Kimberly mentionne Lord Drakkon de manière subtile dans une case.

Simone Di Meo: Je pense que le crossover se passe vraiment dans un univers parallèle.

JD: Certains lecteurs/lectrices ont remarqué quelque chose dans ce crossover. L’absence de la cinquième Tortue Ninja, Jennika.

Simone Di Meo: Jennika est une exclusivité de IDW, l’éditeur original des Tortues Ninja. C’est pour ça.

JD: Dernières questions. Peut-on espérer une suite à ce crossover ? La fin est quand même ouverte. Et une idée sur l’identité du nouveau Ranger Vert Mighty Morphin ?

Simone Di Meo: Je n’en ai aucune idée. Pareil pour le nouveau Ranger Vert. Je ne sais pas de qui il s’agit. Désolé.

JD: Bon, bah, nous allons mettre fin à l’interview et laisser place à la dédicace. Merci encore pour ton temps, Simone ! À très vite pour une prochaine interview avec Heroshock !

Simone Di Meo: Avec plaisir !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *