GARO « Hagane no Hôkô » – SIXIÈME TEMPS : Chapitre de la nuit blanche

Par un jour d’éclipse totale, une gigantesque barrière magique se répandit à travers le ciel.
Au moment où le monde se teindra par cette nuit blanche, un rayon d’espoir le transpercera.
Les gens appellent ce moment « La Cérémonie de la Capitulation des Démons ».
C’est une cérémonie sacrée qui amène la paix et qui se perpétue de génération en génération.
La « Lance d’Orin » est lancée sur la barrière pour la détruire.
La Lance renferme un pouvoir gigantesque qui permet à celui qui l’utilise de devenir un Dieu ou un démon.
L’honorable chevalier à qui on a confié ce pouvoir à double tranchant est appelé le Chevalier de la Nuit Blanche, le seigneur des cieux.

C’était du temps ou la cérémonie venait à peine d’être créée.
Au fin fond des ténèbres créées à partir d’une éclipse solaire, de nombreux portails apparurent.
Pour les bêtes des ténèbres, c’est une chance unique d’être actif peu importe le moment de la journée.
Mais tous les Makai Kishi sont préparés à ce jour.
Avec l’aide des Prêtres Makai, ils tuent les bêtes les unes après les autres.
Mais ils n’avaient aucun moyen de savoir que la barrière se transformerait elle-même en portail.
Ce qui en sortit ne ressemblait à aucune bête qu’ils avaient vu auparavant.
Elle n’était mentionnée dans aucun livre.
Aucun Prêtre Makai ne la connaissait et aucun Madogu ne fonctionnait.
La bête au visage blanc rit férocement.

Le Chevalier de la Nuit Blanche le comprit en un instant.
Ces marionnettes sont les esclaves de la bête au visage blanc.
Il ne fait aucun doute qu’elles continueront à apparaître à l’infini.
Dans ce cas, il n’y a qu’une seule chose à faire.
Attaquer la bête au visage blanc.
Il détruisit les marionnettes et fila dans le ciel.
Ses foulards cramoisis ressemblaient à des ailes.
Il volait dans le ciel, foncant comme une étoile filante.
En le voyant, le courage qui avait disparu du coeur de ses compagnons se raviva.
La bête des ténèbres qui coexistait avec les humains décolla aussi, suivant le Chevalier de la Nuit Blanche.
Bête au visage blanc, admire ce monde rayonnant tant que tu le peux encore.
Parce que dans quelques instants, tu ne verras plus que les ténèbres.

« Inutile de te dire que le Chevalier de la Nuit Blanche a scellé la bête au visage blanc peu après. »
Excité par la voix et le ton avec lequel le vieil homme raconta l’histoire, le garçon ne put s’empêcher de demander…
« Papa, le Chevalier de la Nuit Blanche, c’est… »
« Oui, c’est lui. »
Bam.
Un bruit sourd vint interrompre les mots du père.
Le garçon, le père et le vieil homme se regardèrent en silence.
« C’est maman. »
Le garçon se précipita hors de sa chambre.
Après avoir ouvert la porte, il vit divers objets éparpillés sur le sol.
Des pinceaux, des pots de peinture, des dessins, des crayons…
Au milieu de tout ça, une jeune femme assise.
« Encore… »
« Bienvenue, maman ».
« Oui, je suis de retour ».
La mère marmonna ces mots pour cacher son embarras pendant qu’elle ramassa ses affaires.
« Maman, tu as fini de préparer ton exposition ? »
« Oui, grâce à l’aide de tout le monde. »
Le père et la mère n’échangèrent aucun mot mais ils se comprirent en échangeant un sourire.
Le vieil homme sourit aussi en assistant à la scène.
« Puisque je vous ai causé des ennuis en étant absente ces derniers jours, je vais vous cuisiner moi-même le repas de ce soir. »
« Hein ? »
Le garçon, le père et le vieil homme cessèrent tout à coup de sourire.

——————-

Chapitre suivant


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *