Tsuburaya VS UM Productions

Les compagnies Tsuburaya et UM Productions sont en procès depuis 2015 pour les droits de la licence Ultraman hors Japon.

L’origine du problème vient de la mise en ligne d’une vidéo sur YouTube de la part de la compagnie Thaïlandaise UM Productions et qui a été strikée par Tsuburaya. Pour sa défense, UM Productions présente un document datant du 4 mars 1976 stipulant le lègue des droits internationaux d’Ultraman de Noboru Tsuburaya à Sompote Saengduenchai, les Présidents de l’époque.

Le document présentant des anomalies, notamment sur la présence de M. Sompote Saengduenchai au Japon à l’époque, les 2 compagnies sont en procès depuis lors.

L’audience a eu lieu le 7 novembre dernier à la Cour martiale du district central de Californie et le verdict a été rendu le 20 novembre en faveur de Tsuburaya. Ultraman appartient donc maintenant définitivement à son pays d’origine.

 

The Tsuburaya and UM Productions companies are in a lawsuit since 2015 for the rights of Ultraman outside Japan.

The origin of the problem comes from a video uploaded on YouTube from the Thai company UM Productions. The video was striked by Tsuburaya. For its defense, UM Productions provided a document from march 4th 1976, leaving the Ultraman international rights from Noboru Tsuburaya to Sompote Saengduenchai, the Presidents of each company at the time.

This document showing several anomalies, in particular about the presence of Mr. Sompote Saengduenchai in Japan at the time, both companies are in a lawsuit since then.

The court hearing was held on november 7th at the Court martial of the central district of California and the verdict was pronounced on november 20th in favour of Tsuburaya. Ultraman is now fully owned again by its original country again.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *