Kamen Rider Gaim : Kaito’s Story

sd80f4s08d

Les romans de nos séries préférées n’ont, à quelques exceptions prêts, été que des déceptions continuant sans vraiment continuer les séries ou n’étant que des aventures annexes sans réelle importance…

Heureusement, Gaim fait exception et une sacré belle exception !

Le roman nous raconte l’enfance de Kaito et en extrapolant un peu, nous pourrions y voir là l’origine du scénario de la série.

The novels of our favourite series are, with a few rare exceptions, mainly deceptions continuing without really continuing the series or being only extra adventures…

Fortunately for us, Gaim is an exception and a damn good one !

The novel tells us about Kaito’s childhood and we could see here the origins of the story of the series.

408h4f8gh

Comme la série nous l’a raconté, Kaito vivait avec ses parents dans la petite bourgade de Zawame. Malgré que le travail de son père soit la seule source de revenu de la famille, tout allait bien pour le jeune garçon.

The series told us that Kaito was living with his parents in the little city of Zawame. His father’s job was the only source of income, but everything was fine for the boy.

sd04s8df4

Jusqu’à ce qu’un jour, des gens d’Yggdrasill vinrent à s’intéresser à la ville et plus particulièrement au quartier dans lequel vivait la famille Kumon. Ils eurent vite fait de dominer la ville et de racheter le quartier pour le raser et y construire l’Yggdrasill Tower.

Until one day, people from Yggdrasill had an interest in the city and more particularly in the neibourhood the Kumon family lived. They quickly dominated the city and soon bought everything to build the Yggdrasill Tower.

df840g4dfgf

Se retrouvant sans revenus du jour au lendemain, les parents Kumon n’avaient pas d’autre choix que d’abandonner leur fils et de le confier à un orphelinat « pour son propre bien ». Ce fut la dernière fois que Kaito voyait ses parents.

Heureusement pour le garçon, l’orphelinat se trouvait prêt du temple Takatsukasa et d’un arbre sacré. Ce même arbre qui intéressait tellement Yggrdrasill et qui les força à s’installer à Zawame.

Kaito aimait venir espionner Mai, la petite prêtresse qui dansait pour prier les Dieux. Ils se parlèrent plusieurs fois mais Kaito déclinait toujours ses invitations à danser parce qu’il était trop timide. Mais ces rencontres donnaient la force à Kaito d’aller de l’avant.

Being suddenly without source of income, the Kumon family was forced to abandon their son in an orphanage « for his own good ». It was the last time Kaito saw his parents.

Fortunately for the boy, the orphanage was near the Takatsukasa shrine and a sacred tree. This very same tree Yggdrasill was so interested in and forced them to overcome Zawame.

Kaito liked to spy on Mai, the young priestess who danced to prey the Gods. They spoke several times but Kaito always declined her invitations to dance with her because he was shy. But these encounters gave the strength to Kaito to move on.

8c0v4b8c

Refusant l’adoption dans l’espoir que ses parents reviennent le chercher, il resta à l’orphelinat jusqu’à ses 16 ans.

C’est pendant ses études au lycée de Zawame qu’il rencontrera Kota pour la première fois. Les deux garçons se sont percutés par inadvertance dans un couloir et Kota s’est excusé. Kaito pensa alors qu’il était faible.

Refusing adoption in the hope his parents would come back for him, he stayed at the orphanage until his 16th birthday.

During his studies at Zawame High School, he met Kota for the first time. The two young men bumped into each other in a corridor and Kota appologied. Kaito thought he was weak for doing so.

1374761390058

Kaito entendu ensuite dire que le temple Takatsukasa avait été racheté par Yggdrasill et que l’arbre sacré avait disparu. Profondément choqué et attristé par cette nouvelle, Kaito décide de monter une équipe de danseurs en hommage à l’arbre et à la petite prêtresse. La première Team de Beat Riders était née.

Dansant dans la périphérie de Zawame, la réputation de la Team Baron fut vite le tour de la ville. D’autres jeunes trouvèrent le concept excellent et créèrent leur propre Team de Beat Riders comme la Team Severe Beat et la Team Gaim. La compétition commença…

Kaito then heard that the Takatsukasa shrine was bought by Yggdrasill and that the sacred tree was gone. Deeply shocked and saddened by this news, Kaito decided to create a danse team to honour the tree and the little priestess. The first Team of Beat Riders was born.

Dancing around Zawame, the reputation of Team Baron quickly escalated. Other young people thought it was a brilliant idea and created their own Team of Beat Riders like Team Severe Beat and Team Gaim. The competition started…

g80hj4g8h

Eux aussi trouvant ce concept excellent, mais pour des raisons différentes, les hauts gradés d’Yggdrasill firent construire des scène à l’intérieur même de Zawame pour que les jeunes puissent exprimer leur talent. Mais le jeu allait prendre une autre tournure quand un certain Sid entra en contact avec Kaito et les leaders des autres Teams pour leur proposer de pimenter un peu la compétition avec de mystérieux cadenas…

Finding this idea very interesting too, but for different reasons, the higher ups of Yggdrasill built stages for these youth to express their talents. But the game is about to change when a certain Sid approches Kaito and the other leaders to shake things up with some mysterious locks…

tumblr_n48j32BLmK1rl9k45o3_1280

La Team Baron battit à plates coutures la Team Severe Beat et Zack, un simple membre de Severe Beat, changea d’équipe pour se retrouver chez les meilleurs et devint ami avec Kaito.

Peko, camarade de classe de Mai et Kota, fût invité à rejoindre Gaim mais lui aussi refusa parce qu’il voulait être chez les meilleurs.

La suite, vous la connaissez…

Team Baron completely took down Team Severe Beat and Zack, a member of this Team, changed allegiance to be with the best and became friend with Kaito.

Peko, a high school friend of Mai and Kota, was invited to join Team Gaim but also refused to go with the best.

You know what happened next…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *